Aux Frontières du Paranormal - Phénomènes paranormaux

Forum de discussion autour du paranormal
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Forum
Partenaires
Tchat Blablaland
Meilleurs posteurs
Tives
 
Rick
 
Merin
 
Pomme golden
 
justeuneombre
 
Neptune
 
Homme Curieux
 
torchwood
 
OUTCHY
 
Marie-José
 
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l’adresse de Aux Frontières du Paranormal - Phénomènes paranormaux sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Aux Frontières du Paranormal - Phénomènes paranormaux sur votre site de social bookmarking

Partagez | 
 

 La vraie histoire d'Émily Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: La vraie histoire d'Émily Rose   Lun 23 Juin - 5:11

Pomme Golden a écrit:
C'est en fait l'histoire de Anneliese michel qui a inspirée le film:



Depuis sa naissance le 21 septembre, 1952, Anneliese Michel a apprécié la vie d'une jeune fille normale, religieusement entretenue. Sans avertissement, sa vie a changée un jour en 1968 où elle a commencé à être secouée par des spasmes et qu' elle ne pouvait pas plus commander son corps. Elle ne pû recevoir de l'aide de ses parents, Josef et Anna, ou de ses 3 soeurs.
Un neurologue à la clinique psychiatrique Wurtzbourg l'a diagnostiquée épileptique "de grande CMA ". En raison de la force des ajustements épileptiques, et de la sévérité de la dépression qui a suivi, Anneliese a été admis pour un traitement à l'hôpital.

Peu après que les attaques , Anneliese a commencée à voir des "grimaces diaboliques" (visions) pendant sa prière quotidienne.
C'était en 1970, et tandis que les jeunes du monde appréciaient les libertés du temps, Anneliese luttait contre le mal avec la croyance qu'elle était possédée.
Il avait semblé qu'il n'y avait aucune autre explication pour l'aspect des visions diaboliques pendant ses prières.
Des voix ont également commencé à suivre , à dicter sa volonté à Anneliese : "ragoût dans l'enfer".
Elle a mentionné les "démons" aux médecins par le passé, expliquant qu'ils ont commencé à lui donner des ordres. Les médecins semblent incapables de l'aider, et Anneliese a perdu tout espoir que la médecine puisse la guérir.

En été de 1973, ses parents sont allés voir différents pasteurs pour demander un exorcisme. Leurs demandes ont été rejetées et a été données seulement les recommandations "d'usage"qui sont vieilles de 20 ans, par la suite Anneliese devrait continuer les prescriptions des médecins et son traitement. On a expliqué que le processus par lequel l'église avère qu' une possession (Infestatio) est strictement défini, et jusqu'à tout les critères soient réunis, un évêque ne peut pas approuver un exorcisme. Les conditions, entre autre, incluent une aversion aux objets religieux, parlant dans une langue inconnue du "possédé", et des puissances supranaturelles.

En 1974, Anneliese resta pendant un certain temps sous surveillance, Le Pasteur Ernst alt a demandé un laissé exécuté d'exorcisme de l'évêque de Wurtzbourg. La demande a été rejetée, et une recommandation a bientôt suivi d'un dire qu'Anneliese devrait vivre encore plus religieusement afin de trouver la paix.
Les attaques n'ont pas diminuées, et son comportement devint de plus en plus hérétique.
À la maison de chez ses parents, dans Klingenberg, elle a insulté, a battu, et a commencé à mordre les autres membres de sa famille. Elle a refusé de manger parce que les démons ne le permettaient pas. Anneliese a dormie sur le plancher en pierre, a mangé des araignées, des mouches, et le charbon, et a même commencé à boire sa propre urine. Elle poussait des cris, entendus dans toute la maison pendant des heures tout en cassant des crucifixs, détruisant des peintures de Jésus, et tirant sur les rosaires à distance.
Anneliese a commencé à commettre des actes d'auto-mutilation et outre l'acte de déchirer elle même ses vêtements, le fait d'uriner sur le plancher est devenu banal.

Après avoir effectuer une vérification exacte de sa possession en septembre 1975, l'évêque de Wurtzbourg, Josef Stangl, a affecté le père Arnold Renz et Pasteur Ernst alt avec l'ordre pour exécuter "le grand Exorcisme" sur Anneliese Michel.
La base pour ce rituel était le "Rituale Romanum", qui est toujours celui pratiqué, lorsque une loi valide le canon du 17ème siècle. On a déterminé qu'Anneliese doit être sauvé de la possession par plusieurs démons, y compris Lucifer, Judas Iscariot, Nero, Cain, Hitler, et Fleischmann, un prêtre franque défroqué du 16ème siècle, et de quelques autres âmes damnées qui s'étaient manifestées par elle.
À partir de septembre '75 jusqu'à juillet '76, une ou deux sessions d'exorcismes ont été tenues chaque semaine. Les attaques d'Anneliese étaient parfois si fortes qu'elle devrait être maintenue par 3 hommes, ou même être enchaînée vers le haut. Pendant ce temps, Anneliese a pu trouvé son retour de la vie légèrement à la normale car elle pouvait encore aller à l'école, effectuer les examens finaux à l'académie pédagogique à Wurtzbourg, et aller à l'église.

Les attaques, cependant, ne se sont pas arrêtées. En fait, elle se trouveait le plus souvent paralysée , tombant sans connaissance, encore plus qu'avant.

L'exorcisme a continué au delà de plusieurs de mois, toujours avec les mêmes prières et incantations. Parfois les membres et les visiteurs de famille, comme un couple de mariés qui réclamait y assister pour avoir " découvert" Anneliese, étaient présents pendant les rituels. Pendant plusieurs semaines, Anneliese a refusée toute la nourriture. Ses genoux ont rompu en raison des 600 genuflections qu'elle a exécutés d'une manière obsédante pendant l'exorcisme quotidien. Plus de 40 bandes sonores ont été enregistrées lors du processus, afin de préserver les détails.

Le dernier jour du rite d'exorcisme qui avait lieu le 30 juin 1976, Anneliese souffrait en ce moment là de la pneumonie.
Elle avait le visage émaciée, très maigre, et ayant une fièvre élevée. Épuisée et incapable d'exécuter physiquement les genuflections elle-même, ses parents tenus dedans et aidés à la porter par les mouvements. "priez pour l'absolution" est le dernier rapport Anneliese fait par les exorcistes. À sa mère, elle a dit, " j'ai peur." Anna Michel a enregistrée la mort de sa fille le jour suivant, le 1er juillet, 1976, et à midi, Pasteur Ernst alt a informé les autorités à Aschaffenburg. Le procureur a commencé à étudier immédiatement.

Peu de moment avant que ces événements finals aient été dévoilés, l'Exorciste de William Friedkin "" (1974) est venu aux cinéma en Allemagne, apportant avec lui une vague d'hystérie paranormal qui a inondé la nation. Les psychiatres partout l'Europe ont rapporté une augmentation des idées obsédantes parmi leurs patients. Les procureurs ont pris plus de 2 ans à au cas d'Annaliese de prise à la cour, passant ce temps d'assortir par les faits bizarres. Les parents et les deux exorcistes d'Anneliese ont été accusés du homocide négligent. Le "cas de Klingenberg" serait décidé sur deux questions: Qu'a causé la mort d'Anneliese Michel, et qui était responsable?

Accordant l'évidence légale, "Anneliese est mort de faim à la mort". Les spécialistes ont réclamé que si les accusés avaient commencé par une obligation alimentaire une semaine avant sa mort, la vie d'Anneliese eut été sauvée.
Une soeur a dit à la cour qu'Anneliese n'a pas voulu aller à une maison de repos où on lui aurait donnée des sédatifs et forcée à manger. Les exorcistes ont essayé de prouver la présence des démons, jouant les enregistrements attachés du ruban adhésif des dialogues étranges comme cela de deux démons argumentant au sujet desquels un d'eux devrait laisser le corps d'Anneliese d'abord. Un des démons s'est appelé Hitler, et le rai avec un accent franc (Hitler a été soutenu en Autriche). Non aucuns des participants pendant l'exorcisme n'ont jamais eu un doute au sujet de l'authenticité de la présence de ces démons.

Les psychiatres, qui avaient été appellés à témoigner à la cour, ont parlé au sujet de l'"induction de Doctrinaire". Ils ont dit que les prêtres avaient fourni à Anneliese le contenu de son comportement psychotique. Conséquence, les prêtres ont fait une réclamation, plus tard a été accepté son comportement comme une forme de possession démoniaque. Ils ont également offert que le développement sexuel non réglé d'Anneliese, avec sa épilepsie temporaire diagnostiquée du lobe, avait influencé la psychose.

Le verdict a été considéré par beaucoup pas aussi dur que prévu. Les parents d'Anneliese, aussi bien que les exorcistes, ont été inculpés d'homicide involontaire résultant de la négligence et omettant les premiers soins. Ils ont été condamnés à 6 mois en prison avec sursis. Le verdict a inclus l'opinion de la cour que les accusés auraient dû aider dans le soin de la prise du traitement médical requis de la fille , mais à la place, l'utilisation de pratiques naïves ont agravées l'état physique déjà faible d'Anneliese.

Une commission de la Conférence de l'évêque allemand, plus tard a déclaré qu'Anneliese Michel n'a pas été possédé, cependant, ce dernier s'est gardé de soutenir cette thèse, parce que tellement ont cru en qu'elle était possédée que le corps d'Anneliese n'aurait pas trouvé la paix avec la mort.
Son cadavre a été exhumé onze mois et une près d'une moitié d'année après son enterrement, seulement pour confirmer qu'il s'était délabré comme cela a été prévu dans des circonstances normales. Aujourd'hui, sa tombe reste un endroit de pélerinage pour rosary-prier et pour ceux qui croient qu'Anneliese Michel a bravement combattu le diable.

En 1999, Medina cardinal Estevez a présenté à des journalistes dans la Vatican-Ville la nouvelle version du "Rituale Romanum" qui a été employé par l'église catholique depuis 1614. Les mises à jour sont venues après plus de 10 ans d'édition et s'appellent "De exorcismis et le quibusdam de supplicationibus" autrement connu sous le nom de "exorcisme pour le millénium prochain". Le pape a approuvé le nouveau rite d'exorcisme , qui est maintenant permis pour l'usage mondial. Cette nouvelle forme d'exorcisme est venue après la Évêque-Conférence allemande exigée pour supprimer finalement le "Rituale Romanum". Elle est également venue plus de 20 ans après qu'Anneliese Michel était mort.




Bon , j'ai arrangé la traduction du mieux que j'ai pu...voilà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Lun 23 Juin - 5:12

pinhead2005 a écrit:
Le truc que je trouve un peu flou c'est la brutalité de l'esprit qui avait possédé Emily.

Le fait qu'Emily soit abattue sauvagement par l'esprit est un peu exagérant (pour donner un peu d'imagination au téléspectateur).
Tu n'es pas de mon avis chouquette que le réalisateur a un peu trop appuyez sur l'accélérateur. lol!

Je suis un accro des films d'horreur et d'éprouvante et je crois que je peux bien faire la différence entre ce qui pourrait être possible et l'impossible.

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Lun 23 Juin - 5:13

Pithiviers a écrit:
Y'a pas que çà!!
La Vierge Marie propose à Emilly d'arrêter ses souffrances en lui permettant de mourrir, mais qu'en aucun cas les esprits ne quitteront son corps...Pourquoi??
Une question en appelle une autre: pourquoi Dieu accepte-t-il que le démon puisse posséder une personne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Lun 23 Juin - 5:13

Pomme Golden a écrit:
Rah làlàlàlàlà....Ce n'est pas parce qu'une personne est très pieuse qu'elle est à l'abris des attaques de, vous savez qui, bien au contraire, quel intérêt pour , vous savez qui, d'habiter un corps déjà vautré dans tous les péchés?

Et oui, certains faits on été appuyés, mais bon c'est un film, et certains détails peu ragoûtant ont été omis, comme le fait qu'elle mangeait ses propres excréments (oui, beurk aussi), les insultes à ses proches, et les attaques physiques envers ces derniers. (Rooohooo les vilains il n'ont pas lu mon sujet???!! Rohhhoooooo lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Lun 23 Juin - 5:14

Pithiviers a écrit:
Ah bais alors, ça veut dire qu'il ne faut pas être un exemple ? scratch

De quel sujet parles-tu, j'aimerais bien le lire? Wink

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Lun 23 Juin - 5:14

Pomme Golden a écrit:
Page 1 mon ami...retourne à la page 1...... lol!

Quant au fait de ne pas être un exemple....je ne voudrais pas te dire de sottises, mais j'ai lu de nombreuses histoires de possessions, et il se trouve que par une étrange coincidence ce sont en général des âmes pieuses ou pures qui sont attaquées par les démons...ce qui est malheureusement assez logique quand on y pense.

Maintenant, je ne sais si dans ce genre de cas on puisse un jour connaître la vérité, c'est pour cela que l'approche de ce film est assez troublante....et déstabilisante (je n'aimerais pas en dire de trop pour ceux qui ne l'ont pas encore vu Wink , alors si il y des détails du film dont tu veux me parler, tu peux le faire en MP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Lun 23 Juin - 5:14

Pomme Golden a écrit:
un lien sur l'exorcisme , par un groupe d'études de l'occulte :

http://www.chez.com/geso/EXORCISMES/exorcismes.htm


Sois dit en passant :

Le pape a procédé à trois exorcismes pendant son pontificat


ROME, (AFP) - Le pape Jean Paul II a procédé à trois reprises à des séances d'exorcisme pendant son pontificat, dont la dernière remonte à septembre 2001, raconte le plus célèbre exorciste italien, le père Gabriele Amorth, cité lundi par le quotidien La Stampa.


,,A ma connaissance, le pape a procédé à trois exorcismes. Le plus connu est celui réalisé en 1982 (NDLR: quatre ans après son élection), au Vatican. On voyait cette jeune fille qui se roulait par terre; une chose que ceux du Vatican n'avaient jamais vue. Et la dernière fois, c'était en septembre dernier, quand il a exorcisé une jeune fille que j'ai continué à exorciser par la suite moi aussi", a déclaré le prêtre.


,,Le cas de cette dernière est gravissime et elle se fait exorciser une fois par semaine à Milan, puis vient une fois par mois à Rome où, ensemble avec un autre collègue, nous l'exorcisons pendant cinq journées consécutives", a ajouté père Gabriele, sans préciser comment se manifeste le mal dont souffre cette victime âgée d'une vingtaine d'années.


,,Le pape a procédé à ces exorcismes parce qu'il a voulu donner un grand exemple", explique le religieux. Jean Paul II a affirmé dimanche que le démon était toujours à l'oeuvre avec ses 'actions fourbes' et a appelé à 'rester vigilant face aux tentations', en citant l'évangile selon Saint Mathieu au cours de l'angélus.


,,L'Eglise offre les instruments, la prière, les sacrements, la pénitence, l'écoute attentive de la parole de Dieu, la vigilance et le jeune (...) pour vaincre la séduction de Satan", a souligné le pape.


Parlant des autres cas qu'il a rencontrés dans sa 'carrière' d'exorciste, le père Gabriele Amorth a évoqué une personne qui ne parlait que l'italien mais comprenait des questions posées ,,en latin, en allemand, en anglais, en hébreu, en arabe et en coréen."


,,Des événements étranges, j'en ai vu tant. Des objets crachés. Des clous. Le diable avait dit à une femme: je te ferai cracher une radio. Et effectivement, elle crachait diverses pièces détachées d'une radio. Puis j'ai vu des lévitations et des rébellions telles que l'on avait besoin de six à huit personnes pour en tenir une seule", a poursuivi le père Gabriele.


Selon le religieux, ,,le Démon a une activité immense, il soumet à d'énormes tentations. Nous vivons une période avec une chute épouvantable de la foi et une croissance très forte des superstitions."





Ps : personnellement je ne le savais pas..... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Lun 23 Juin - 5:15

Pomme Golden a écrit:
L'exorcisme tue encore :

Source : News google :

C’est le 26 janvier prochain que la famille de L.H., morte en août 2004 au cours d'une séance d'exorcisme, sera fixée sur le sort des assassins. La défunte était une MRE installée en Belgique.
À l’origine, elle souffrait d’une stérilité que certains de ses proches avaient mise sur le compte d’une “possession”. La séance d’exorcisme s’est particulièrement mal passée, comme nous l’a expliqué un proche :“La défunte a reçu des centaines de coups de bâton. On la forçait à boire de l’eau très salée et ensuite, on la faisait vomir en lui enfonçant les doigts dans la bouche...”. Résultat : la “possédée” a succombé entre les mains de ses “guérisseurs”.

-------------------------------------------------------------------------------------

15 ans, envoutée et internée

Si vous avez vu “l’Exorciste” 1 et 2, vous serez sensibles à l’histoire qui suit. Sauf que là, ce n’est pas du cinéma, mais bien la réalité que vit depuis six mois un père de famille de Saint-Benoît, enseignant métropolitain, marié à une femme d’origine algérienne et persuadé que sa fille Vanessa* a été ensorcelée par sa grand-mère.

[5 janvier 2006]


Les yeux larmoyants, des trémolos dans la voix, Patrick, la soixantaine, avoue ne plus savoir à quel saint se vouer. Depuis ces six derniers mois, il ne cesse de remuer ciel et terre pour, dit-il, “libérer” sa fille Vanessa. “Depuis le 22 décembre, date de son hospitalisation par la juge pour enfants, je n’ai plus aucune nouvelle d’elle. Je sais qu’elle a été internée le 27 décembre à l’asile, mais pour quelles raisons, je l’ignore... J’ai l’impression de vivre un cauchemar, un peu comme si tout était volontairement organisé pour me faire passer pour un fou”. Professeur de français, chercheur à ses heures perdues, Patrick semble manifestement avoir la tête sur les épaules, même si, physiquement, il paraît amaigri, après avoir, laisse-t-il entendre, perdu 26 kilos à cause de toute cette histoire, qui l’a aussi quasiment ruiné financièrement.

DEPUIS 5 ANS

À la recherche de la vérité et déterminé à obtenir “la libération” de sa fille, il vient d’écrire au doyen des juges de la Réunion, au Garde des Sceaux, au Président de la République Jacques Chirac et à Bernadette Chirac, la première dame de France pour raconter son “calvaire”. Une histoire qui, selon sa version, commence en 2001. “Après plusieurs années en métropole et douze ans en Polynésie, nous sommes arrivés, mon épouse et ma fille, à la Réunion en 1997 où j’ai été nommé dans un lycée de la région Est. Nous avons également une première fille, âgée de 26 ans, qui vit en métropole”. En 2001 donc, le couple et sa fille décident de prendre des vacances en métropole. “Nous étions chez ma belle-famille. Vanessa a commencé à avoir des syncopes, précédés de mouvements involontaires. Nous avons consulté des médecins qui n’ont rien décelé. De retour à la Réunion, elle a été suivie pendant deux ans par un pédopsychiatre. Elle souffrait d’une hyperacousie douloureuse, à tel point qu’elle ne pouvait même plus entendre le chant des oiseaux ou utiliser un téléphone portable”, raconte Patrick.

“ELLE A BALANCÉ LE CRUCIFIX”

Les années passent tant bien que mal pour les parents, mais Vanessa de son côté, excelle à l’école catholique privée et elle s’amuse comme une jeune fille de son âge avec ses copains d’école. Sauf, à en croire son père, qu’elle ne voulait plus manger de jambon et ne voulait plus aller à la messe, alors qu’elle est chrétienne très croyante “En juillet 2005, mon épouse décide de partir pour un mois dans sa famille en métropole. Vanessa préfère rester ici avec moi. Mais progressivement, tout va basculer. Un soir, dans sa chambre, elle se met à pleurer. Elle a peur. Elle me dit qu’elle voit des fantasmagories tournoyer au-dessus de son lit, des visages émaciés. Elle sent son lit devenir tout chaud, puis brûlant. Elle me demande si elle peut occuper celui de sa mère, qui se trouve dans ma chambre. On s’est mis à prier. Mais au moment de réciter le “Je crois en Dieu...”, sa voix a changé, devenant grave...” Patrick décide d’emmener sa fille à la prière de délivrance dite par le père Justin Hoarau, considéré officieusement dans l’île comme l’exorciste de l’Église. La messe se déroule dans le Sud. “Lorsqu’on a commencé à prier, notamment le “Je crois en Dieu...”, sa voix est devenue rauque, comme sortie d’outre-tombe, son visage complètement pétrifié et ses yeux révulsés. Sous l’effet de la prière, elle a parlé en arabe, alors qu’elle n’en avait jamais prononcé un seul mot auparavant dans cette langue qu’elle n’a jamais apprise. Le père Justin Hoarau est venu vers elle, a fait une prière d’exorcisme en lui mettant sur le front de l’huile sainte et de l’eau bénite. Cela l’a calmée”. Mais épisodiquement les crises reprennent et les séances se multiplient chez le père Hoarau. Les symptômes disparaissent puis reviennent.

À LA CURE

“Le 23 août, ma femme est rentrée. On lui a tout raconté. Pour elle, c’était des conneries. Mais deux heures après, alors que Vanessa avait regagné son lit dans sa propre chambre, elle était en transe. D’une voix rauque, elle s’est mise de nouveau à parler en arabe en disant notamment “Allah ô akbar”... J’ai pris le crucifix que j’avais à la maison et je lui ai montré. Elle l’a pris et l’a balancé contre le mur de la chambre...” En fait, à en croire Patrick, tout se passe plus ou moins normalement durant la journée. Au lycée, Vanessa est une élève brillante. Actuellement en seconde, elle est la première de sa classe avec 17 de moyenne générale. Comme indiqué sur son bulletin de notes trimestriel, les profs ne tarissent pas d’éloges sur ses résultats scolaires. Mais la situation devient critique, semble-t-il, à partir de 17h30, en fin d’après-midi. Vanessa finit par quitter le domicile familial, avant d’être prise en charge par les religieuses de Saint-Benoît. Elle y restera pendant près d’un mois. “Je l’emmenais tous les soirs à la cure où elle dormait et faisait ses devoirs scolaires et, le lendemain matin, j’allais la chercher pour la déposer au lycée”. Mais selon Patrick, un jour, la mère a voulu voir l’endroit où elle résidait. “Le lendemain, Vanessa a recommencé ses crises. Elle n’arrivait plus à dormir dans son lit. Au bout de la quatrième attaque, elle ne pouvait même plus parler et ne pouvait surtout plus entrer dans la petite chapelle des religieuses. Elle criait, poussait dans le vide avec ses mains des cloisons invisibles car inexistantes, comme pour ne pas entrer dans la petite chapelle, tout cela sous les yeux horrifiés des sœurs.” Patrick demande au père Justin Hoarau d’exorciser sa maison à Saint-Benoît. Vanessa regagne son domicile mais sans pour autant dormir dans son lit. S’ensuivent plusieurs séances de prières aux Carmels des Avirons, à l’église de Petite-Ile chez le père Justin Hoarau. “Lors d’une séance de prière de délivrance à Petite-Ile, nous invoquions avec le prêtre et les autres personnes présentes l’Esprit Saint, Jésus Christ... Vanessa, en transe, s’est brusquement relevée, s’est tournée vers nous en criant : Ben non, pas Jésus Christ ! Puis elle a invoqué en arabe sa mère, sa grand-mère maternelle, le taleb (prêtre algérien) et Allah... Tout le monde autour d’elle a prié très fort et elle est aussitôt revenue à elle en disant : “Ah oui, Jésus...”

DES CANTIQUES PAR GSM

Parallèlement, les parents engagent une procédure de divorce. L’épouse de Patrick contacte une assistante sociale. Entretemps aussi, Patrick a fait revenir le père Justin Hoarau ainsi qu’un curé de métropole pas moins de six fois pour exorciser la case qu’il loue. Mais les crises s’amplifient. Tous les soirs, le prof de français se dit contraint de conduire sa fille dans une église pour la “libérer” de ses maléfices. “Après l’école, on prenait la voiture. On allait à la Croix Glorieuse à la Plaine-des-Palmistes. Assise à côté de moi dans la voiture, Vanessa avait souvent le visage pétrifié. Elle était fatiguée par l’esprit qui la possédait. On s’arrêtait devant la Croix Glorieuse et, par téléphone portable, on entrait en contact avec le père Hoarau. Mais à un moment donné, le père Hoarau ne pouvait plus rien faire. Une autre dame, qui avait connu le même problème, prenait le relais, toujours par GSM, grâce à l’amplificateur. Elle chantait des cantiques avec Vanessa. Cela la soulageait. Pendant une semaine environ, nous avions fait un tour de l’île, sorte de pèlerinage, tous le soirs, en s’arrêtant à la Plaine-des-Palmistes, à l’église Sainte-Thérèse à la Plaine-des-Cafres, à la Petite-Ile chez le père Hoarau, aux Carmels des Avirons et à Notre-Dame de la Salette à Saint-Leu. Nous avions dû déménager pour aller dans le Sud. L’esprit était devenu trop fort. Nous ne pouvions plus habiter dans notre maison. De la mi-novembre à la mi-décembre, les amis nous ont hébergés du côté de Petite-Ile...”

RENDEZ-VOUS AVEC L’EXORCISTE

À la demande de la juge pour enfants en charge du dossier dans le cadre de la procédure de divorce, une commission d’ethno-psychologues composée de seize scientifiques entend Vanessa et ses parents. À la mi-décembre, la magistrate envoie un aide-éducateur chercher Vanessa chez son père dans le Sud, et l’hospitalise au service de pédiatrie au CHD de Bellepierre, alors qu’avec le soutien du père Hoarau, Patrick avait décroché un rendez-vous avec un grand exorciste de l’Église en métropole. Le 27 décembre, la juge pour enfants décide d’interner Vanessa à l’hôpital psychiatrique de Saint-Paul où elle est toujours. Depuis, son père ne l’a plus revue. Tout contact avec elle étant proscrit. Patrick reste persuadé que sa fille est possédée par un mauvais sort que lui aurait jeté sa grand-mère maternelle, depuis la métropole. Un avis que ne partagent ni la médecine ni la justice.

Enquête : Yves Mont-Rouge (ymontrouge@jir.fr) (* Patrick, Monique et Vanessa sont des prénoms d’emprunt).




MONSEIGNEUR GILBERT AUBRY : "CETTE FILLE N’EST PAS FOLLE"

L’évêque de la Réunion connaît cette affaire. Il a pris soin de rencontrer maintes fois, du moins durant plusieurs heures, aussi bien le couple et la fille ensemble, puis chacun séparément. Au terme de ses rencontres avec les trois personnes, Monseigneur Gilbert Aubry prend bien entendu garde de ne pas trancher. Mais il reste convaincu que “Vanessa n’est pas folle”. Il ne comprend pas pourquoi on l’a internée. “Cette jeune fille est brillante. Même si son comportement devient étrange à certains moments, elle n’est pas folle. Dans ces cas-là, il faut toujours combiner l’apport de la science médicale et l’aide de la prière. Elle est prise dans des réseaux de relations où il y a un problème familial, des enjeux d’intérêts contraires et des oppositions sous influences visibles et invisibles. Elle est l’enjeu d’un combat qui la dépasse. Une longue prière de délivrance, voire un exorcisme liturgique dans le calme, auraient permis de voir plus clair et d’ouvrir la porte à une solution humanisante. Mais comme la fille est mineure, l’on ne peut rien faire sans le consentement des deux parents”, déclare le chef de l’Église à la Réunion


-------------------------------------------------------------------------------------


«Ils voient des démons partout!» (16/12/2005)


* Je pense que c'est le même article plus quand l'exorcisme tue encore mais en détails :

Latifa est morte dans une séance d'exorcisme. Son frère lance un cri d'alarme face à ces pratiques «intégristes»

BRUXELLES C'est le 26 janvier prochain que la famille de Latifa Hachmi, morte au cours d'une séance d'exorcisme à Schaerbeek au mois d'août 2004, sera fixée sur le sort de ses bourreaux. Ces derniers ne sont pas poursuivis pour meurtre devant les assises mais devant le tribunal correctionnel pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et non-assistance à personne en danger. Ils seront cinq à comparaître, dont le mari de Latifa.


Fouad, son frère, n'en peut plus de vivre avec cette terrible histoire au quotidien.


Elle l'obsède, elle le mine et c'est compréhensible. «Dans cette histoire, on a été berné depuis le début. On nous a d'abord fait croire que c'était un accident. Ce n'est que quand on est revenu du Maroc après l'enterrement qu'on a appris ce qui s'était passé réellement. Ensuite, notre avocat n'a rien fait dans le dossier. On n'a jamais été entendu au cours de l'instruction», explique Fouad qui regrette que cette affaire ne soit pas traitée devant une cour d'assises. «Pour moi, c'est un meurtre!»


«C'est comme une secte»

Et pourtant, Fouad et sa famille en avaient des choses à dire sur l'environnement et les personnes qui gravitaient autour de Latifa. «C'est une asbl où les musulmans peuvent se rencontrer, discuter, échanger», explique Fouad.


Une asbl comme il en existe des dizaines dans Bruxelles. Sauf que celle-ci est particulière. «C'est carrément une secte et Aznagui en est le gourou. Ce type est dangereux», indique Fouad. «C'est l'instigateur de la séance d'exorcisme dans laquelle Latifa est morte. Il n'était pas là mais ce sont ses idées qui ont mené à ça. C'est un Belge converti qui a organisé ces atrocités», poursuit-il.


«Ils ont détourné l'Islam qui est une religion de paix et de tolérance et ils empoisonnent la tête des gens. Aznagui va même jusqu'à dire dans des mariages qu'il ne faut pas s'habiller comme les mécréants avec un costume et une cravate. C'est un véritable intégriste. Pour lui, ce sont les démons qui sont responsables de tout. Vous êtes fainéant parce que vous ne savez pas vous lever le matin? Eh bien, c'est la faute d'un démon...»


Le démon de Latifa l'empêchait d'avoir des enfants. C'est pour le chasser que cette séance d'exorcisme a été menée. «Quand bien même on y croit, peu importe. Je respecte ces croyances. Mais ça ne leur donne pas le droit d'infliger de tels sévices à quelqu'un. De tuer une personne».


Latifa a reçu des centaines de coups de bâton. On la forçait à boire et ensuite, on la faisait vomir en lui mettant si nécessaire les doigts dans la bouche. Ensuite, on lui plongeait de force la tête sous l'eau. Latifa n'a pas survécu. Le crime a été maquillé en accident.


Un an et demi après les faits, toutes les personnes présentes sont en liberté.


Au procès, Aznagui, celui qui s'est proclamé Cheikh mais qui n'en a pourtant pas les qualifications selon Fouad, s'est dit en paix avec sa conscience tandis que son acolyte Xavier, celui qui a pratiqué cet exorcisme fatal, lui, se dit prêt à recommencer s'il le faut.


Rien n'a changé et c'est bien ce qui inquiète Fouad. «Des gens, des femmes, des enfants écoutent ce type. Mais ce qu'il prêche, ce n'est pas l'Islam».


«Est-ce qu'il faudra un autre drame pour que l'on réagisse?», interroge Fouad qui s'insurge contre le fait qu'aucune instance musulmane officielle ne se soit manifestée lors du décès de sa soeur.

Michaël Kaibeck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Asgarion
Ayez je me sens à l'aise
Ayez je me sens  à l'aise


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Sam 23 Aoû - 19:26

A propos d'Anneliese Michel, il existe des photos prises lors de son exorcisme. Celles-ci sont vraiment terribles, la fille que l'on voit sur les photos n'a plus rien avoir avec la jeune fille que l'on voit sur la photo (horriblement maigre!!!!). Il me semble que Merin, les avaient mises sur l'ancien site. En tout cas, je n'ai jamais agrandi les photos tellement elles sont choquantes. De plus, il existerais des bandes sons qui représente l'exorcisme d'Annaliese. Par contre pour tomber sur les bonnes.........!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merin
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 211
Age : 35
Localisation : France
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Dim 24 Aoû - 11:58

J'ai les bonnes bandes sons, ou du moin une partie, je sais plus trop combien, si c'est deux ou trois, c'est déjà ça.

Normalement c'est les originaux avec l'autorisation de la famille concernant la mise en ligne de ces dernières sur un site internet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danmarchinthemix.wifeo.com
Asgarion
Ayez je me sens à l'aise
Ayez je me sens  à l'aise


Masculin Nombre de messages : 21
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 10/06/2008

MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Dim 24 Aoû - 19:29

Ce sont des bandes sons d' à peu près combien de temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vraie histoire d'Émily Rose   Aujourd'hui à 19:00

Revenir en haut Aller en bas
 
La vraie histoire d'Émily Rose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Exorcisme D'Émily Rose,une histoire vraie
» debat l'exorcisme d'émily-rose,histoire vrai,qui connais ?
» la véritable histoire de la Belle et la Bête
» Théophile le crocodile : Une vraie histoire à écouter.
» Charles Russel ( fondateur Témoin Jéhovah ) vrai prophéte ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aux Frontières du Paranormal - Phénomènes paranormaux :: Hantises et fantômes :: Hantises et fantômes :: Possession-
Sauter vers: