Aux Frontières du Paranormal - Phénomènes paranormaux

Forum de discussion autour du paranormal
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Forum
Partenaires
Tchat Blablaland
Meilleurs posteurs
Tives
 
Rick
 
Merin
 
Pomme golden
 
justeuneombre
 
Neptune
 
Homme Curieux
 
torchwood
 
OUTCHY
 
Marie-José
 
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l’adresse de Aux Frontières du Paranormal - Phénomènes paranormaux sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Aux Frontières du Paranormal - Phénomènes paranormaux sur votre site de social bookmarking

Partagez | 
 

 Expérience de mot imminente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Expérience de mot imminente   Lun 23 Juin - 5:55

Pomme Golden a écrit:
Expérience de mort imminente

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.




L'ascension vers l'empyrée (Jérôme Bosch)L'expérience de mort imminente ou EMI (Near Death Experience ou NDE en anglais) est un ensemble de sensations décrites par certains individus qui ont pu être réanimés après un coma avancé. Les individus disent posséder des souvenirs détaillés du vécu d'une existence autre que celle qu'elles connaissent de leur vivant.

Aspect général

Ces expériences ont été identifiées et décrites par le psychiatre Raymond Moody en 1975 sous le nom de « Near Death Experience » (NDE), reprenant une expression qui avait déjà été proposée par Victor Egger en 1895. Elle est cependant loin d'être constante : d'après un article de Pim van Lommel publié dans le Lancet le 15 décembre 2001, sur 344 patients réanimés d'un coma secondaire à un arrêt cardio-circulatoire, 12% décrivaient une réelle EMI. D'autres études semblent indiquer que ce chiffre pourrait être légèrement surévalué et que la fréquence réelle serait d'environ 10%.

Après avoir repris conscience, les patients font un récit qui présente souvent de nombreuses similitudes : impression de décorporation, conviction d'être mort mais conscient dans un corps immateriel, déplacement dans un tunnel, lumière intense, rencontre avec des personnes décédées ou des "êtres de lumieres", remémoration en acceléré de sa propre biographie,prises de consciences etc. Dans l'immense majorité des cas il s'agit d'une expérience agréable et lumineuse,voire clairement mystique,souvent si forte que la personne a du mal se faire l'idée de retourner dans la realité matérielle du monde tel que nous le connaissons. Environ 4% des personnes rapportent par contre un aspect effrayant ou désespérant.


L'étude scientifique

Ces EMI ont motivé de nombreuses études poussées effectuées par des biologistes, physiciens, anthropologues, médecins et théologiens visant à bien comprendre les différents stades d'après-vie qu'un mécanisme neuro-chimique ne permet pas d'expliquer en totalité.

Il est extrêmement difficile d'appliquer la méthode scientifique à ce type d'expérience subjective. On ne peut se baser que sur le témoignage des personnes qui rapportent avoir vécu cette expérience et seule l'accumulation, la concordance et surtout la réalité des effets secondaires permettent d'envisager que ces témoignages se rapportent à quelque chose de réel. En faire un réel sujet d'étude scientifique nécessiterait cependant que l'on soit capable de quantifier ce phénomène de manière plus objective. Kenneth Ring a notamment construit l'indice WCEI (« Weighted Core Experience Index ») pour mesurer la « qualité » de l'EMI (Life at death. A scientific investigation of the near-death experience, 1980) et Bruce Greyson une échelle de qualification des témoignages (The NDE Scale. Construction, Reliability and Validity, 1983). Il existe aujourd'hui de nombreuses théories, dont certaines sont tout à fait sérieuses, mais aucune ne parvient à expliquer rationellement l'ensemble des observations. Une vision spiritualiste du monde, qui depuis toujours et dans toutes les traditions sous-tend en son sein l'existence d'autres plans de conscience, est évidemment plus à l'aise avec ce type de phenomènes que la pensée plus exclusivement matérialiste qui régit le monde où nous vivons.


Conséquences et effets secondaires

Il est extrêmement rare de sortir indemne d'une expérience de ce type. Le retour à la conscience s'accompagne souvent d'une certaine confusion entre l'EMI et la réalité et à une peur d'être considéré comme victime de maladie mentale. À plus long terme, on note un développement de l'empathie, la remise en cause des priorités et la modification du mode de vie. On assiste également souvent à une perte d'intérêt pour les dogmes religieux, au développement de la croyance en la vie après la mort et à un intérêt accru pour les questions spirituelles et la transcendance.

Sur un plan plus négatif, ce genre d'experience peut aussi conduire a une certaine souffrance ,parfois à un développement de l'ego et au sentiment d'être au-dessus de la mêlée, ou encore une impression de ne pas être compris qui peut entraîner une rupture avec le milieu familial et les amis.


Approche biologique

Si à peu près toutes les religions véhiculent un discours sur la mort qui ne peut sans doute qu'influer sur le sens que les gens donnent à une expérience de mort imminente, il en va exactement de même du matérialisme qui pousse forcément à interpréter ces expériences à la lumière de la conviction que tout a une explication causale. Sur un sujet comme celui-ci, où la science est encore balbutiante mais où les enjeux spirituels sont importants, il est difficile pour ceux qui n'ont pas vecu d'EMI de faire la part des choses entre ce qui est du domaine de la connaissance et celui de la conviction.

La proximité de ces expériences avec "la mort" fait partie du questionnement de la science autour des EMI. Par définition,pour notre "sens commun" si le patient a pu être réanimé, c'est qu'il était toujours vivant. Rien ne permet donc d'affirmer formellement que l'EMI est une preuve de la survie de l'âme après la mort. Des expériences "similaires" auraient été rapportées par des personnes suite à un accouchement, un malaise ou pendant une anesthésie à la kétamine, alors que leurs pronostiques vitaux n'étaient pas en jeu. La prise d'hallucinogènes ou même certaines techniques de méditation pourraient également provoquer des sensations que certains rapprochent de l'EMI.

Sur un plan physiologique, l'EMI peut être sommairement apparentée aux états modifiés de conscience, au rêve, aux hallucinations, et à certains cas d'épilepsie. Ces dernières sont mieux scientifiquement connues et peuvent par exemple être dues à l'anoxie qui provoquerait un dysfonctionnement de l’hippocampe. Sur un plan psychologique les EMI seraient pour certains un mécanisme de protection de la conscience. Celle-ci se mettrait au repos face à une expérience traumatisante comme l'approche de la mort, mais cela semble assez loin d'expliquer la force des ressentis des personnes ayant vecu une EMI.

En 2002, Olaf Blanke, Stephanie Ortigue, Theodor Landis et Margitta Seeck, du département de neurologie de l'hôpital universitaire de Genève ont publié dans la revue Nature un article décrivant une expérience autoscopique provoquée par la stimulation électrique d'une région spécifique du cerveau chez une patiente épileptique. La décorporation (appelée aussi voyage astral ou OBE "Out of Body Experience") est un autre phénomène ancien aux marges de la science ,ce n'est cependant qu'un des aspects rapportés dans une EMI.


Influence socio-culturelle

Les témoignages sont très rares avant la seconde moitié du XXe siècle, on en connaît cependant depuis l'antiquité comme le mythe d'Er dans La République de Platon. Selon les études, entre 8 et 35% des personnes confrontées à un risque vital rapportent une EMI. On en trouve dans le monde entier, les récits sont donc indépendants de la religion et de la culture mais il y a tout de même une forte prévalence des États-Unis d'Amérique par rapport au reste du monde, y compris par rapport à l'Europe qui a pourtant un niveau de soins équivalent pour les techniques de réanimation. Dans un sondage de 1982, huit millions d’Américains affirmaient avoir vécu une EMI.



Mystique de l'EMI

L'incapacité actuelle de la connaissance scientifique à fournir une explication rationnelle satisfaisante, et la proximité de ces expériences avec l'« au-delà » sont evidemment un enjeu pour les traditionelles interprétations mythologiques et du religieux ou plus simplement pour une vision spiritualiste de la condition humaine. De nombreux aspects des récits d'expériences de mort imminente font etat de phenomènes qu'on retrouve dans des textes sacrés, dans le mouvement spirite, le theme hindouiste du karma, de la réincarnation ou des phénomènes paranormaux.

Les témoignages rejoignent une certaine thematique du mouvement New Age,les sujets font en EMI l'experience d'une transcendance dans la connaissance de soi.Le new age influencerait donc chez les personnes sensibles a ses idées, le vocabulaire utilisé pour décrire les EMI.

Il est difficile de savoir si le scénario des EMI est une création du cerveau pour construire, à partir d'un ensemble de sensations, un récit cohérent avec les références culturelles du sujet, ou si ce sont des expériences de ce type qui ont par exemple influencé la rédaction de textes religieux. Quoi qu'il en soit, pour de nombreuses personnes ayant vécu une EMI, le plus important reste l'impression d'avoir été confronté à quelque chose de sacré, à un amour transcendant. Cet aspect est malheureusement encore plus difficile à étudier objectivement que le reste du phénomène et ne peut que renvoyer chacun a ses propres convictions et/ou interrogations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Expérience de mot imminente   Lun 23 Juin - 5:55

N-Neptune a écrit:
Enfant,j'étais tombé dans un bassin d'eau.Un de mes oncles s'en est aperçu bien plus d'une minute plus tard.Il paraît qu'en me sortant de l'eau,je "cherchais"l'air et mon visage avait une autre couleur confused .Mais je n'ai personellement plus de souvenir.Je me souviens juste que je n'avais pas peur et que je ne ressentais pas de "douleur"précise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Expérience de mot imminente   Lun 23 Juin - 5:56

Pomme Golden a écrit:
Je ne pourrais l'expliquer scientifiquement ou spirituellement, je m'interroge :

A 16 ans, pendant les vacances en bord de mer, j'ai eu de terrible maux de ventres, je ne pouvait ni manger, ni faire quoi que se soit, cela à duré trois jours, c'était terrible mais autour de moi, personne semblait s'inquiéter caril n'y avait aucun autre symptôme.
De retour à la maison, les douleurs continuèrent (je pensais à une appendicite), le matin je me lève et commence à m'habiller pour chercher mon père car je sentais qu'il y avait vraiment un truc qui clochait...
Et là , je suis tombée dans les pommes, j'ai déjà fait des malaises , mais là c'était différent : Je n'avais plus mal, et je me sentais si bien, avant de perdre complètement conscience, je me suis rappellé avoir pensé ceci :

" Si c'est ça la mort, je n'ai pas peur.....je suis bien, je n'ai plus mal...."

Sur ces entrefaites, mon père m'a trouvée inanimé et à appeller les pompiers.
Arrivée aux urgences les médecins on cru à une appendicite et m'on emmené au bloc.

Lors de mon réveil, le chirurgien m'a annoncé que ce n'était pas l'appendicite mais un quiste à l'ovaire qui s'était rompu, si l'on m'avait emmener 1h00 plus tard, je me retrouvais un étage en dessous (sous entendu à la morgue car émoragie interne).


Ce drôle de sentiment que j'ai ressentit est étrange car comme je vous dis, j'ai l'habitude de " tomber dans les pommes", et là, c'était différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Expérience de mot imminente   Lun 23 Juin - 5:56

Qu'est-ce qu'une É.M.I. ?

Le Dr. Raymond Moody a rassemblé dans son livre de 1976, (La vie après la vie, Robert Laffont, 1977) 150 récits d'Américains ayant échappés à la mort et rapportant des souvenirs similaires d'un voyage qu'ils auraient fait pendant leur coma. Ce livre a été une révélation pour bien des personnes qui avaient vécu une expérience similaire et que l'on nomme Témoins.

On en a tiré un modèle-type (ou syndrome), appelé É.M.I. Expérience de mort imminente (en anglais N.D.E. Near Death Experience ) et qui comprend : le danger de mort (DM), la sortie hors du corps (SHC), la traversée du tunnel débouchant sur une Lumière-Amour (TLA), le panorama de vie (PV), la connaissance totale (CT), la rencontre d'entités, d'éléments paradisiaques ou de messages (EPM), la frontière non-franchie et le retour accepté ou subi, (FR), puis un changement de vie positif (CV). Cette vie désormais vouée à l'amour inconditionnel et au service est la caractéristique de l'ÉMI.

Des récits similaires avaient déjà été rapportés par Platon, Plutarque, Bède, le pape Saint Grégoire le Grand, Heim, etc. De plus ils correspondent à ce qu'enseigne le Bouddhisme tibétain dans ses livres sur le Bardo-Thödol (intervalle entre les réincarnations).

L'étude des ÉMI provoque déjà des transformations considérables (individuelles, scientifiques, médicales, sociales) et la recherche va faire reconnaître cette possibilité et son importance.

On doit rapprocher les expériences de NDE des récits du "voyage" des initiés au Bwiti, abstraction faite des éléments d'origine purement culturelle, les visions et les changements qui s'opèrent dans la vie de la personne sont similaires.

De très nombreuses personnes ayant frôlé la mort à la suite d'accident grave ou d'une noyade, des personnes sous anesthésie à la Kétamine décrivent une expérience extraordinaire qui les marquera pour le restant de leur vie.

"je quitte mon corps, je flotte au dessus de lui, je le vois, je vois les secours (les chirurgiens) autour de lui.

Puis je suis happé par un tunnel très sombre, au bout, il y a une lumière éclatante. Je ressens une émotion intense.

Je vois défiler toute ma vie. J'en revois des événements très précis, je découvre leur vrai sens.

Des gens (des saints, Dieu) me parlent, me posent des questions sur ma vie, je discute avec eux...

Enfin, je décide de revenir.

Depuis que j'ai vu l'autre côté, (que je suis revenu du royaume des morts), je suis changé, j'ai compris le sens de ma vie. Je n'agis plus comme avant."

Cette expérience revêt, suivant les personnes, un caractère plus ou moins mystique, mais les grandes lignes restent les mêmes.

Philippe Chambon dans l'article "COMA, aux portes de la mort... Ce qu'ils ont vu". (Science et vie N° 962. Novembre 97) précise:

"Les chercheurs ont établi une liste de critères permettant de caractériser les NDE:

sensation de quitter son corps

passage à travers un tunnel ou un espace obscur

émotions intenses

perception d'une lumière mystérieuse

perception d'un discours du type "ton heure n'est pas encore arrivée"

rencontre de personnages familiers ou de figures religieuses

impression de clairvoyance

défilement de la vie en accéléré

atteinte d'une frontière

décision de retourner dans son corps

enfin réintégration corporelle.

Cinq de ces sensations réunies suffisent à caractériser une authentique NDE."

Ces visions intervenaient fréquemment sous anesthésie à la Kétamine (qui n'est plus utilisée depuis la fin des années 80) or l'étude de son action (Karl Jansen) montre qu'elle se fixe sur les récepteurs neuronaux NMDA: N-méthyl-D-aspartate et les bloque. Les récepteurs NMDA sont normalement activés par une molécule naturelle: le glutamate.

"Or le glutamate est le neurotransmetteur excitateur le plus important du système nerveux central. Les neurones à glutamate sont essentiellement situés dans le cortex et dans l'hippocampe, formation cérébrale impliquée dans les processus de mémoire et dans les émotions, qui intègre les signaux en provenance de nombreuses parties du cerveau. Le glutamate joue un rôle vital dans tous les processus cognitifs auxquels participe le cortex: la pensée, la mémoire et la perception. Ce récepteur est notamment impliqué dans ce que l'on appelle la potentialisation à long terme, phénomène lié à la mémoire.............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Expérience de mot imminente   Lun 23 Juin - 5:57

D'autres neurotransmetteurs ont été longtemps soupçonnés d'être à l'origine des NDE: les endorphines. Ces molécules proches de l'opium sont sécrétées en abondance dans les états de mort imminente. Mais elles ne provoquent ni hallucination ni dissociation. Sans être directement à l'origine des NDE, les endorphines sont plus probablement impliquées dans la félicité qui les accompagne généralement. De plus les endorphines semblent bloquer les cellules inhibitrices de l'activité de l'hippocampe. Dans la mesure où cette formation joue un rôle fondamental dans les processus de mémorisation, sa désinhibition pourrait expliquer l'actualisation simultanée de nombreux souvenirs." (Chambon)

Au delà des considération "chimiques", l'essentiel dans les NDE reste le changement psychique de la personne.

Celui qui revient n'est plus exactement celui qui est parti: il a vu, il sait, il construit désormais sa vie sur de nouvelles certitudes.

Exactement comme l'initiation qui fait naître un homme nouveau.



Quand le KGB assassina Tsotnié Grigorievich Rodonaya, un dissident géorgien, l'opération fut menée avec soin. La voiture qui l'écrasa roula une seconde fois sur son corps afin de parachever le travail. Ce corps malmené -fracture du crâne et de la colonne vertébrale- fut ensuite transportée à la morgue, et congelé en attendant l'autopsie. Trois jours plus tard, au premier coup de scalpel, Rodonaya ouvrit les yeux. Le médecin légiste les lui referma avant de poursuivre sa tâche. De nouveau, le cadavre rétif ouvrit les yeux : contre toute attente, Rodonaya était encore en vie.

Stupéfiante en soi, sa survie est bien moins étonnante que ce qu'il raconta plus tard au sujet de son expérience. Alors qu'il était o mort ", il fut attiré dans un monde de lumière où les lois de la science n'avaient plus cours : il pouvait se déplacer partout dans ce monde, voir à travers les murs, lire dans la pensée des gens et explorer le temps.

Aucun médecin n'aurait pris ses propos au sérieux si Rodonaya n'avait apporté des preuves concrètes : au cours de ses "voyages~>, il avait entendu les cris d'un nouveau-né provenant d'un hôpital voisin. Grâce à sa vision pénétrante et à sa perception accrue, il vit que l'enfant avait une fracture de la hanche, non décelée à la naissance. Dès qu'il retrouva la parole -trois jours après la tentative d'autopsie-, il informa le personnel hospitalier de l'état réel de cet enfant.

Normalement, Rodonaya n'aurait même pas dû connaître l'existence de ce bébé et moins encore la lésion dont il souffrait. Une radiographie de l'enfant lui donna raison. Aujourd'hui encore, la seule explication à ce mystère reste celle fournie par Rodonaya lui-même.

ÉLÉMENTS DE PREUVE

Tsotnié Grigorievich Rodonaya, omortu en 1976, est aujourd'hui prédicateur méthodiste au Texas. Il fait partie d'un nombre croissant de personnes qui affirment avoir connu une expérience de mort imminente (EMI). Schématiquement, on considère être en présence d'une EMI lorsqu'une personne en état de mort clinique recueille des visions de l'au-delà avant d'être ramenée à la vie. Le phénomène a toutes les caractéristiques d'un mensonge bien ficelé car il est impossible à prouver et, de plus, tout le monde a envie d'y croire. Mais s'agit-il vraiment d'un mensonge?

Le nombre de témoignages concordants semble indiquer que non. Une étude effectuée en 1992 démontre que, sur le seul territoire des États-Unis, 13 millions de personnes ont expérimenté une forme d'EMI. Et d'autres études soulignent que de telles expériences se recensent par millions dans des pays comme l'Inde, la Chine, le Zaïre et même en France. Quelles que soient leur religion ou leurs croyances, les sujets d'EMI décrivent leur expérience de manière identique : leurs visions et sensations sont très semblables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Expérience de mot imminente   Lun 23 Juin - 5:58

DANS LA LUMIÈRE

Au cours d'une EMI classique, le mourant quitte son corps et survole le monde comme s'il était un oiseau. Il pénètre ensuite dans un tunnel sombre au bout duquel se trouve une lumiere blanche. Il entre dans cette zone de lumière et est alors enveloppé d'une sensation de paix, souvent associée à l'apparition d'une représentation de "Dieu " -dans certains cas, cette image est remplacée par une vision de l'Enfer. Une fois dans la zone de lumière, une voix questionne le sujet : qu'at-il appris ? Qu'a-t-il fait de mal?

Puis la voix lui explique, ou il le comprend de lui-même, qu'il lui reste encore des choses à accomplir et qu'il doit réintégrer son enveloppe corporelle. II obéit, à regret, et retourne à une vie terrestre où désormais toute peur de la mort a disparu et où le sens matérialiste est remplacé par une attitude spirituelle de grande ouverture vers autrui.

La similitude existant entre toutes ces expériences donne une certaine réalité au phénomène. Mais une question subsiste

s'agit-il uniquement d'une transformation spirituelle ou bien de la résultante d'altérations physiologiques?

UNE MORT CÉRÉBRALE

Pour Susan Blackmore, parapsychologue à l'Université West of England, nombre d'EMI peuvent s'expliquer par les effets de l'anoxie, c'est-à-dire l'insuffisante oxygénation du cerveau.

Lorsque le cerveau se meurt, dit Susan Blackmore, il continue à modéliser des environnements, mais en utilisant la mémoire et l'imagination -et non les sens. S'apparentant aux rêves ou aux souvenirs, ces perceptions peuvent très bien être effectuées "à vol d'oiseau". "

Selon Bruno Duroux, neurochirurgien, " l'hypothèse neurophysiologique la plus probable à propos des EMI est celle d'une libération finale de neuropeptides, molécules servant à la circulation des informations dans le cerveau. sorte de réaction programmée du cerveau face â l'ultime épreuve. " Mais cette hypothèse n'a pu être vérifiée car " aucune équipe scientifique n'accepterait de poser des capteurs d'électro-encéphalogramme sur le crâne d'une personne à l'agonie. De plus, nul ne peut prévoir qui reviendra à la vie après avoir frôlé la mort, ce qui rend l'étude systématique des EMI impossible. "

Toutefois, la thèse de Susan Blackmore a été fortement contestée. Le professeur David Fontana fait remarquer qu'au cours de nombreuses EMI, les sujets parlent de faits qu'ils ne peuvent pas connaître (notamment des techniques médicales), impossibles à construire à partir de la mémoire ou de l'imagination. " Plusieurs expériences effectuées sur des volontaires viennent cependant étayer et confirmer l'argumentation de Fontana. Lorsqu'ils sont placés dans une pièce faiblement alimentée en oxygène, les facultés physiques et mentales des sujets se trouvent diminuées -y compris la mémoire. Et si certains d'entre eux ont signalé des hallucinations, aucune n'avait la clarté des EMI.

Susan Blackmore avance que l'anoxie n'est certainement pas l'unique cause des EMI. Le même phénomène peut résulter d'une sécrétion d'endorphines. Substances proches de la morphine, naturellement sécrétées par le cerveau en période de s stress, les endorphines provoquent notamment l'euphorie des coureurs de fond et masquent la douleur immédiate quand, par exemple, nous nous brisons un os dans un accident. Selon cette thèse, lorsque l'on est au seuil de la mort, les endorphines constitueraient une sorte d'oreiller fourni par la Nature pour le "long sommeil".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Tives
Fêtons mes 200 posts!!
Fêtons mes 200 posts!!


Masculin Nombre de messages : 866
Age : 48
Localisation : Partout
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Expérience de mot imminente   Lun 23 Juin - 5:58

VISIONS DE L'ENFER

L'explication fondée sur les endorphines comporte des failles. Si le cerveau cherchait à nous protéger de la douleur, il le ferait avec des images agréables. Or toutes les EMI ne sont pas agréables: certaines de ces expériences sont en effet associées à d'affreuses visions.

Tout comme pour les o paradis EMI••, les e enfers EMI " sont décrits par les sujets avec une remarquable uniformité. Le Dr Maurice Mawlings, cardiologue, a noté que plusieurs de ses patients cardiaques signalaient avoir eu des visions épouvantables lors de leur EMI.

"Je me suis trouvé au-dessus de la table d'opération", témoigne un de ses patients. (Tétais ensuite irrésistiblement poussé vers un endroit sombre, rempli d'un air chaud et chargé de particules. J'étais terrifié. J'avais le sentiment que des choses me regardaient -peut-être des démons ou des monstres. Je criais pour qu'on me laisse sortir. Je me suis alors retrouvé dans mon corps. Maintenant, je suis terrorisé à l'idée de mourir, et je dors avec la lumière allumée. J'ai pourtant dépassé la cinquantaine"

EUPHORIE DE L'EFFORT

La thèse des endorphines devient encore moins convaincante lorsqu'on examine le phénomène de l'euphorie du coureur. Comme le fait remarquer le professeur Fontana, très peu d'athlètes connaissant cette euphorie, que ce soit pendant des matchs de ruQbv ou lors de marathons. relatent avoir vécu des EMI au cours de cette expérience.

D'autres sportifs, des alpinistes ou des navigateurs en solitaire, ont signalé effectivement des épisodes similaires à des EMI, mais il ressort que ces perceptions sont davantage liées à un réel danger de mort plutôt qu'à l'euphorie du coureur de fond.

Prenons le cas de Jacqui Greaves, une alpiniste qui, en 1994, fit une chute dans les Cairngorms, en Écosse, et passa quelque 16 heures dans une crevasse. r• Je suis entrée dans un état vraiment très étrange" raconte Jacqui. (J'avais quitté mon corps et je marchais dans un paysage très beau, tout bleu. C'était merveilleux et je n'avais plus la sensation du froid. a Cette expérience semble également avoir donné à Jacqui l'énergie nécessaire pour construire un igloo de fortune, ce qui lui a permis de rester en vie le temps que les secours l'atteignent.

Les EMI peuvent également être présentées comme une hallucination déclenchée par la réaction du cerveau à certains produits pharmaceutiques, voire à un empoisonnement du sang résultant d'une insuffisance rénale. La morphine et d'autres hallucinogènes étant administrés pour soulager la douleur d'un mourant, il serait logique de penser que ces produits sont à l'origine des phénomènes

Cependant, dans la plupart des EMI, la pharmacologie ne joue aucun rôle. Selon Steven Ridenhour, un toxicomane qui a tenté de revivre son EMI avec toutes les substances illégales possibles et imaginables : eaucune de ces drogues n'a donné le même résultat. J'étais très loin de retrouver ce que j'avais connu lors de mon EMI. •>

Dans presque toutes les EMI, les sujets sont profondément changés, physiquement et mentalement, après leur expérience. Et quoi qu'en disent les sceptiques, il y a là des constatations dont il est difficile de ne pas tenir compte.

GUÉRISON MIRACLE

En 1982, Mellen-Thomas Benedict, caméraman de cinéma, était atteint, selon le diagnostic médical, d'un cancer incurable. À son c. décès", il connut une EMI qui dura 90 minutes, pendant lesquelles il expérimenta les effets classiques des EMI avant de retourner à la vie. Cet episode pourrait etre explique de facon scientifique, excepté un détail: lorsqu'il revint à la vie, son cancer o incurable " avait totalement disparu.

La guérison de Benedict met en évidence le fait que les EMI, censées être un phénomène purement mental, peuvent avoir une incidence physique. Deux études indépendantes recensent une gamme d'effets secondaires apparus après la survenance d'une EMI chez 80 à 90 des sujets: intensification de certaines allergies, baisse de la tension artérielle et apparition d'une intolérance aux bruits forts, à des lumières intenses ainsi qu'à certains produits ménagers.

Une de ces études signale également une certaine sensibilité à l'électricité. Les sujets rapportent qu'en leur présence les ampoules électriques ont tendance à sauter (35 %), les ordinateurs à présenter des défaillances (20 %), les télévisions à mal fonctionner (54 %)... sans parler des montres qui s'arrêtent toutes seules et des liaisons téléphoniques interrompues.

QUE CONCLURE

Alors, où se trouve la vérité sur les EMI? Sommes-nous d'ailleurs certains d'avoir la réponse le jour de notre mort?

Dans ce débat, la science apporte sa contribution jusqu'à un certain point. L'anoxie, les drogues et les endorphines peuvent expliquer beaucoup de choses, mais éludent l'approche des phénomènes paranormaux étudiés.

Comment Rodonaya a-t-il pu affirmer l'existence d'une fracture de la hanche chez un nouveau-né qu'il n'avait jamais vu auparavant? Qu'est devenu le cancer au stade terminal diagnostiqué chez MellenThomas Benedict? Il est diff cite, dans de tels cas, d'avancer une explication simple et convaincante.

Il ne fait aucun doute que ces expériences sont réelles, mais quelles conclusions pouvons-nous en tirer? Tout indique que les sujets d'EMI ont des visions semblables, indépendantes de leurs croyances religieuses. Sont-elles dues au fait que l'esprit se détache du corps à l'approche de la mort? Cet état de perception accrue correspondrait-il alors à des capacités psychiques inexploitées?

UNE NOUVELLE VISION DE LA VIE

Dans son livre Mort et conscience, le parapsychologue David Lund suggère que "la perception extrasensorielle pourrait apparaître avec une vigueur accrue lorsque (influence du cerveau diminue, pour ensuite disparaître totalement. •• C'est ce qui se produit au cours d'une EMI: l'état de conscience perdure après que le corps (y compris le cerveau) a été déclaré en état de "mort clinique".

Il est par conséquent possible, si les EMI résultent d'une "mort cérébrale •> libérant nos capacités psychiques, que les expériences de mort imminente fournissent au sujet non pas un aperçu de l'Audelà, mais bien de leurs propres capacités ou sensibilités psychiques jusqu'alors en sommeil.

Pour cette raison, alors que les EMI ne nous apprennent rien de définitif sur la vie après la mort, elles nous révèlent quelque chose d'encore plus fascinant sur nous memes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tivestives-1.spaces.live.com/default.aspx?wa=wsignin1.0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expérience de mot imminente   Aujourd'hui à 19:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Expérience de mot imminente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La venue toujours imminente du Christ
» Famine mondiale imminente
» Menace imminente pour la Terre-21 février08-U.S.
» La guerre Iran-Israël est-elle imminente ?
» La NASA adresse une mise en garde contre une prochaine et imminente "Tempête Solaire" !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aux Frontières du Paranormal - Phénomènes paranormaux :: Spiritisme et TCI :: Spiritisme et TCI :: NDE/EMI-
Sauter vers: